Image

21 jours sans râler, sans se laisser envahir par les pensées négatives que les autres pourraient renvoyer. J'y suis arrivée; au moins en public (!).

Néanmoins j'en ai assez de dire ou d'entendre mon mari dire - aux autres, familles ... - que tout va bien.

C'est faux.

Tout ne va pas bien.

Faut-il le garder pour soi ? Je ne sais pas trop. Ne pas exposer ses soucis à d'autres, tout cacher ? C'est difficile de s'extasier devant le splendide canapé exposé, la nouvelle cheminée, la nouvelle chambre, ... quand je n'ai plus le courage de vivre chez moi sans pleurer. Je manque d'enthousiasme et d'extravagance pour trouver les qualificatifs quand on me présente des nouvelles choses. C'est dur. Je sais que je ne donne pas le change. Je m'en excuse (?). 

Mais non, tout ne va pas bien.

 

Parce que j'ai une voisine, il va falloir changer la chaudière existante qui fonctionne. Faire intervenir un paysagiste pour refaire une clôture qui jouxte son terrain où elle ne se rend jamais.

Est-il utile de préciser que nous n'avons pas le budget pour ?

 

Alors ce soir, j'ai allumé les bougies dans toute la maison, pensant trouver du réconfort grâce à la lumière de ces lumignons.